L'inspecteur en bâtiment

Avant de faire l’acquisition notariée d’une propriété, celle-ci devrait toujours être soumise à une inspection rigoureuse faite par un professionnel qualifié.

C’est une condition qui est normalement stipulée dans l’offre d’achat. Prendre cette précaution peut vous éviter bien des ennuis. Ainsi, un rapport d’inspection peut faire annuler l’achat d’une propriété en mauvais état.

Le travail d’un inspecteur en bâtiment consiste à faire un examen visuel complet de la bâtisse en question afin de d’examiner l’état de toutes les composantes de celle-ci. Pour faire un bon choix d’inspecteur, voici des critères que vous pourriez considérer : 

  • Détenir une preuve d’assurance responsabilité professionnelle couvrant les erreurs et omissions. Celle-ci doit être valide et à jour;
  • Être membre d’un ordre professionnel d’architecte ou d’ingénieur reconnu, ce qui l’oblige à répondre à des normes strictes et à respecter son code de déontologie. Certains inspecteurs font partie d’une association et/ou d’un ordre professionnel. L’ordre professionnel a l’avantage de vous offrir la garantie que l’inspecteur a une formation académique adéquate et d’au moins 3 ans (soit un DEC, BAC, etc…) dans le milieu du bâtiment. Plusieurs inspecteurs ne font partie d’aucun ordre et ne possèdent donc pas cette formation;
  • Avoir suivi des cours de perfectionnement reconnus;
  • Connaître le quartier ou le type de propriété que vous êtes en processus d’acheter.

C’est durant son inspection que l’inspecteur devra signaler tous les problèmes pouvant affecter l’immeuble. L’inspecteur relèvera également les éléments qui ne sont pas nécessairement dans les normes du code du bâtiment mais qui peuvent influencer votre choix d’achat.

Voici les principaux éléments qui doivent être inspectés :

-          La structure

-          L‘enveloppe extérieure

-          La toiture

-          La plomberie

-          L’électricité

-          Le système de chauffage

-          La ventilation et la climatisation

-          L’intérieur de la maison

Suite à cette inspection, votre inspecteur vous remettra un rapport détaillé et son analyse des résultats vous permettra de prendre une décision éclairée sur la propriété. 

Sur réception de ce rapport plusieurs croient qu’il sera facile de négocier le prix d’achat en faisant valoir les problèmes décelés. Mais attention, pour ce faire, il faudra généralement relever des problèmes qui n’étaient pas déjà mentionnés dans la déclaration du vendeur ou qui n’étaient pas du tout apparents à première vue. Par exemple, un mur avec des vieilles briques dont le mortier est défaillant est un élément visible qui a probablement déjà été considéré dans l’établissement du prix de vente.

En résumé, si plusieurs problèmes « apparaissent », il n’en revient qu’à vous de décider si la propriété convoitée répond tout de même à vos critères. N’hésitez pas à demander un délai supplémentaire pour permettre de faire estimer les couts des travaux par votre entrepreneur.